NINA: La République Démocratique du Congo étant un pays où les potentialités sont énormes mais jusqu’à présent, un grand nombre de la population reste chaumer suite au manque d’emploi.

Pour ce faire et surtout pour voir comment survivre, nombreux groupes des milices sont créés par-ci par là pour mener de l’insécurité dans la région mais aussi se créer de l’emploi.

Sur le plan politique:

  • Les détenteurs de pouvoir ne respectent pas les textes légaux contenus dans la constitution
  • La corruption à tout le niveau
  • Pas de culture démocratique

 

KEVIN: Sur le plan sanitaire, les infrastructures sanitaires ne sont pas bien structurées, par fois les malades arrivent en nombre auprès des centres de santé ou hôpitaux et ne trouvent pas des médicaments suffisants pour le traitement.

Il y a certains médicaments qui arrivent et ont déjà dépassé la date d’expiration et malheureusement ont les donne encore aux patients.

Lors des campagnes de vaccination, certains parents n’acceptent pas que leurs enfants soient vaccinés et eux-mêmes ne se font pas vaccinés sous prétexte que le programme de vaccination a pour objectif de réduire la population congolaise.

Du point de vue rémunération du personnel, on y observe souvent des journées de grève parce que le personnel peut faire quelques mois sans salaire, il ne vit que du prime que donne les personnes malades qui viennent se faire soigné, conséquence il ya hausse de pris des soins médicaux.

 

CADEAU: Du point de vue sportif, le pays connait d’énormes difficultés liées au dysfonctionnement de la politique sportive. Le sport en RDC n’est pas médiatisé comme ailleurs, par conséquent les talents ne sont pas exposés au monde extérieur c’est ce qui fait, qu’il n’y ait pas beaucoup des joueurs professionnels du haut niveau alors que nous disposons d’une potentialité énorme des jeunes talentueux. Néanmoins le pays avait connu quelques succès jadis, à l’époque du Zaïre où il avait remporté deux coupes de nations et arrivé une fois de son histoire au mondial et être donc le 1er pays de l’Afrique noire à y participer. Dans l’ensemble nous pouvons dire que la RDC sur le plan sportif, au lieu de progresser elle régresse parce qu’elle ne possède pas une politique efficace permettant la pérennisation de son niveau atteint. Parmi les problèmes que rencontre le football congolais ; le non payement des salaires des joueurs dans certains clubs au niveau national, le salaire du sélectionneur de l’équipe nationale n’est pas donné à temps et le salaire de tout son staff. Manque des infrastructures sportives adéquates telles que : les stades modernes, les écoles des foot.

 

LISA : Ce que je vois sur mon pays et qui me pousse à dire qu’il va mal est que sur le plan sécuritaire le gouvernement ne joue pas son rôle en sa qualité du fait qu’il ya toujours des exactions commises (les viols, les tueries …) à l’intérieur du pays par les forces étrangères et qui créent des troubles sécuritaires à la population se trouvant dans les lieux en particulier et à toute l’étendue de la République en générale et cela sans poursuite judiciaire.

SYLVIE: Mon pays va vraiment très mal dans le sens que la corruptiont est très accentuer et ce là a tout les niveau par exemples: pour la plus part des gens pour avoir un document dans les bureau de services Etatique ,même si ça ne demande pas l’argent il faut corrompre.

Pour trouver du boulot parfois chez les hommes il faut corrompre avec de l’argent ,chez les filles et femmes il faut coucher avec l’ un de chef ou corrompre matérielement.

Sur le plan éducation certains enseignants ou les professeurs couchent avec leurs éleves filles a fin de les offrire les points pour monter de classe et aux garçons de l’argent et celà vice-verca les éleves aussi peuvent chercher les enseigants pour les corroprent s’ils trouvent qu’ils ont mal travaillés à l’école

Ce vrai mon pays va mal, car son sol et sous sol est trés rishesses et regorge beaucoup des mineurés mais la population reste toujours pauvre par manque des usines et éntreprises de transformation seul le pays exportateur impose le prix.

Les taxes ses multiplies du jour au jour, quelque fois même des taxes ilegales. Parfois des éntreprises ont fermé les portes suite aux multiples taxes et impôts non reconnus et injustifier.

 

KASAGRARA: La RD Congo est un pays vaste avec plusieurs potentialités pour son développement et pour la survie de sa population.

Néanmoins, par une mauvaise gouvernance perdurant/persistant pendant plusieurs années, tout va mal sur tout le plan. La classe politique fait la chasse à l’homme( c’est -à- dire que les politiciens qui accendent aux postes de decessions éliment ceux qui n’adherent pas à leurs idéologie, voire meme ils arrivent à les tuer, à les arreter ou créer des obstacles à leur égard) et chacun travaille pour ses intérêts personnels et non de la population congolaise.

L’esprit de patriotisme est disparu en est, l’égoïsme, le népotisme les dominent et leur mode de gestion du pays est de s’emparer des biens du pays au détriment des plus démunis ou la basse classe.

 

PANAFY: Rien ne peut se faire sans la corruption. Par rapport l’indice de développement humain, classé parmi les 5 derniers du monde. Pas des infrastructures qui repondent au standard international. Les travailleurs touchent leurs salaire avec un grand retard, un salaire de moins de 100$. Les autrorités travaillent pour leurs propres intérêt.

Anuncios